Né en 1968 à Paris, Guillaume Bouzard apprend très tot à singer ses professeurs dans les marges

de se cahiers, puis dans son propre fanzine CACA BEMOL ou, dès 1986 il assassinera joyeusement

le bon goût.

Aux beaux arts de Toulouse en 1989 il rencontre son comparse Pierre Druilhe avec qui il commetra plus tard LES PAUVRES TYPES DE L’ESPACE .

Depuis la fin des années 80, multipliant les expériences grraphiques et narratives en collaborant à de

nombreuses publications indépendantes, il se révèle comme l’un des piliers du fanzinat et une valeur montante de la Bande dessinée. Son humour singulier, qu’il pousse jusqu’à un crétinisme confondant

son don de dialoguiste allié à un trait vif et inventif font de lui l’un des auteurs les plus attachant de

la nouvelle génération

Apportant à l’humour en BD un ton et une fraicheur savoureuse puisés tant dans le comic underground que dans les Pifou Poche de notre enfancDepuis quelques temps il vit à la campagne, il possède un gros tracteur rouge, plante des haricots verts, des tomates et des courgettes près d’un petit cours d’eau, il les savoure le soir, près de l’atre, en compagnie son aimée, ses enfants et ses chats, chiens, chouette et escargot

Difficile de citer toutes ses œuvres de Plageman à Football Football en passant par The Autobiography of me too, Ricou et Bigou, Mégabras, Moi Bd, sa fabuleuse relecture de Lucky Luke et juqu’a son dernier opus Les poilus frisent le burn-out.

  • il sera là en 2018 !