Flavien Moreau naît en région parisienne en 1987. À la fin du lycée, il hésite entre faire HEC et Arts Plastiques. Quand il voit la tête de ceux qui font HEC, il choisit les Arts Plastiques. C’est au cours de ses années de Master, s’intéressant à « l’art subversif », qu’il commence à se frotter au dessin de presse.

Il publie son premier dessin en 2009 dans Siné Hebdo, journal pour lequel il continue de travailler jusqu’à sa fermeture l’année suivante. Il obtient le prix du lauréat de la bourse « Jeune talent du dessin de presse » de la BNF en 2010.
Depuis 2011, on retrouve régulièrement l’auteur dans Zélium, magazine satirique dont il assure en 2014 la direction artistique avant de passer la main car il n’a plus de café ni de cigarettes.

Ses travaux pour la presse satirique et de critique sociale, plus proches de l’illustration que du dessin de presse, s’articulent autour de thèmes pour le moins classiques : le pouvoir, la corruption, la religion, le racisme… En parallèle de cette pratique « politique » du dessin, ses travaux plus personnels se situent davantage du côté de la science-fiction, du fantastique et de l’érotisme.